Accueil > Actualités > Entretien d’embauche : 6 gestes du langage non-verbal à maitriser

Entretien d’embauche : 6 gestes du langage non-verbal à maitriser

Actualité
16-02-2016

Vous préparez vos entretiens d’embauche ? Vous vous êtes renseigné sur l’entreprise, votre interlocuteur, vous avez répété votre présentation personnelle et vos trois qualités, bravo vous êtes presque prêt, n’oubliez pas de maîtriser les éléments de base du langage non-verbal !

Le langage non-verbal constitue une part souvent plus importante que le fond. Une enquête faite par OfficeTeam sur plus de 200 DRH révèle que 90% des DHR sont sensibles à la gestuelle des candidats. Elle peut faire la différence entre deux candidats du même niveau de compétences. La manière de se comporter, de se tenir, le ton de voix, tous ces éléments jouent sur la crédibilité du candidat et s’ils sont bien maîtrisés, peuvent faire la différence. 

Pour améliorer la communication non-verbale face à votre recruteur, voici six attentes des DHR à prendre en compte.

1 – Regarder le recruteur dans les yeux : Pour 91,5% des DRH c’est le premier critère. Quelle que soit la question posée, il ne faut pas rompre le contact visuel avec votre interlocuteur. Cela traduirait un manque de confiance, une hésitation ou pire, que vous ne dites pas la vérité. Bien entendu vous ne devez pas le fixer systématiquement sans cligner des yeux.

2 – Avoir une gestuelle calme et ouverte : 90% des DRH sont sensibles à la gestuelle des candidats. S’ils s’agitent trop, s’ils ont les jambes et les bras croisés, les mains jointes ou ouvertes…
L’important est de garder une posture droite et ouverte. Ne fermez pas vos main ni vos bras, cela renvoie un sentiment de repli sur soi.

3 – Avoir une poignée de main ferme : Pour 87% d’entre eux, elle doit être franche et ferme.

4 – Eviter les gestes parasites : Se toucher les cheveux, se gratter le nez ou l’oreille, pour 87% des recruteurs ces gestes sont notoires, il faut bannir les tics de la gestuelle qui traduisent une certaine anxiété.

5 – Rester droit sur sa chaise : Ce n’est pas surprenant, mais mieux vaut ne pas l’oublier, il est important de rester droit sur sa chaise, de ne pas être avachi sur sa table. Cela vaut pour un entretien physique et par Skype.

6 – Etre courtois : 77 ,5% des DRH observent si le candidat s’assoit une fois qu’on l'a invité à le faire. Là aussi, cela semble banal mais n’oubliez pas d’avoir un comportement courtois même sous l’effet du stress.

En résumé, ce que les DRH attendent c’est que le candidat adopte « une attitude courtoise ainsi qu’une posture d’ouverture, synonymes de respect et d’écoute » selon l’étude. Alors n’oubliez pas que vous communiquez via les mots et les gestes. Si vous êtes anxieux avant un entretien, la meilleure chose est de vous entrainer à parler et agir comme si vous étiez en face d’un recruteur.

Méthodologie : enquête menée en France en juillet 2012 par un institut de sondage indépendant auprès de 200 Responsables/Directeurs Ressources Humaines (DRH) français, dans le cadre d’un échantillon représentatif d’entreprises.

Winentretien : N°1 de la préparation sur-mesure aux entretiens d’embauche.



Retour à la liste des actualités

Contact

Notre Service Inscriptions répond à toutes vos questions au 01 42 72 34 35

Recommander cet article à un ami